top of page

à Propos

Ces dernières décennies ont été marquées en Afrique par des progrès notables en terme de transferts démocratiques et pacifiques du pouvoir. D’après le Africa Forum, au cours de cette période plus de 40 dirigeants africains ont quitté leurs fonctions démocratiquement et pacifiquement. Huit d'entre eux ont été nommés lauréats du Prix Ibrahim 2018 pour un leadership d’excellence en Afrique. Par ailleurs, selon de récents sondages menés par Afrobaromètre, la majorité des citoyens sur le continent sont favorables à la limitation des mandats présidentiels, tandis que la plupart des États membres de l’Union africaine (UA) soutiennent le constitutionnalisme et l’état de droit. Cependant, un certain nombre de dirigeants ont, quant à eux, prolongé leurs mandats, en modifiant ou supprimant les limitations constitutionnelles. Dans d’autres cas, l’espace politique (les droits et les libertés politiques) devient de plus en plus restreint.

 

En 2019, le National Democratic Institute (NDI) a lancé l'Initiative sur la Limitation des Mandats Constitutionnels afin d'inciter les dirigeants politiques et la société civile à plaider et à mobiliser le soutien des citoyens en faveur de la limitation des mandats présidentiels en Afrique, par le biais d'un plaidoyer de haut niveau et de la mobilisation des citoyens. En octobre 2019, le NDI, l'Open Society Initiative for West Africa (OSIWA) et la Fondation Kofi Annan ont organisé conjointement un Sommet en faveur de la limitation des mandats constitutionnels à Niamey, au Niger, pour marquer le lancement officiel du programme. Cet événement, auquel ont participé d'anciens chefs d'État africains, des représentants d'institutions régionales, des leaders de la société civile et des experts constitutionnels, a permis de lancer une conversation à l'échelle du continent qui se poursuit aujourd'hui.

 

Depuis 2019, l'Initiative a élargi son réseau de partenaires, et s'efforce désormais de fournir un soutien financier et technique continu aux mouvements régionaux de la société civile à travers l'Afrique, qui mènent des campagnes pour promouvoir le respect des limites constitutionnelles des mandats. En juillet 2022, l'Initiative a organisé son deuxième sommet de haut niveau à Gaborone, au Botswana, en partenariat avec le gouvernement du Botswana, afin de développer des stratégies pour lutter contre le recul démocratique en Afrique et consolider les acquis démocratiques.

 

Pour plus d'informations sur cette initiative, veuillez contacter James Stewart au NDI à jstewart@ndi.org.

Partenaires du programme
NDI Logo with _National Democratic Insti
logo.png
katiba-logo@2x-logo.png
Tournons_la_page_ONG.png
open_society_foundations-logo-2017_12_18-3000x1526.png
PresidentialPrecinct_RGB (1).jpg
ANCL Logo.png
bottom of page